Je suis persuadée que le titre du livre vous attire déjà ! Car qui n’a jamais dit “arrête d’embêter ton frère, laisse ta soeur tranquille” ? Et vous avez confiance de faire confiance à ce livre pour aider à ce que les choses changent.

Premier de la collection parents + présentée par Isabelle Filliozat, il est super carré, parfait pour un ingénieur comme moi.

(Note : cliquer ici pour voir les autres livres de ma bibliothèque)

L’auteure expose son idée, puis la déroule directement avec des exemples précis, et des analyses de cas concrets.
Elizabeth Crary, l’auteure donc, veut s’éloigner de l’idée que la plupart des disputes dans les familles sont liées à des questions de rivalité et de jalousie.

C’est un chemin un peu inverse à celui de Faber et Mazlish dans Frères et soeurs sans rivalité, qui exposait justement tous nos comportements de parents qui encourageaient les jalousies, et fomentaient ainsi des conflits.
De fait, ces 2 livres se complètent bien.

Elizabeth Crary part de l’hypothèse que bien des conflits dans la fratrie sont simplement liés  aux étapes de développement de chaque enfant.

Le rôle des parents est donc de développer les compétences relationnelles de leurs enfants.
Selon l’auteure, 4 compétences clefs peuvent être mises en avant :

  • Se sentir appartenir
  • Etablir des limites personnelles
  • Gérer leurs émotions
  • Résoudre les problèmes

Chaque enfant, selon son âge et son étape de croissance va devoir développer plus particulièrement l’une ou l’autre de ces compétences.
Un conflit est souvent l’occasion de développer des compétences différentes pour chaque enfant.

Ainsi, pour aider au développement de ces compétences, il faut encore avoir en tête :

1- le paramètre de l’étape de croissance que traverse chaque enfant 

img_1872

2- la méthode d’approche du problème en tant que parent : le parentage STAR

Là encore, une méthode carrée et claire pour aborder tout problème qui se présente. Elizabeth Crary est en fait d’abord connue aux US pour avoir inventé le principe du parentage STAR. Elle a écrit des livres expliquant cette méthode, sur lesquels je vais probablement me pencher.

Je découvre donc que ce livre n’est pas du tout son plus célèbre.
Cependant, elle y applique sa méthode dans le contexte précis de la fratrie, qui m’intéresse évidemment, et y ajoute les compétences clefs listées ci-dessus.

Ce livre présente donc des exemples d’application du parentage STAR pour aider au développement de chacune des 4 compétences relationnelles clefs présentées plus haut.

Dans la même veine que “J’ai tout essayé !”, ce livre a pour différence qu’il s’interesse plus au cas des enfants de 6 à 11 ans, alors que le précédent se penchait sur les enfants de 0 à 5 ans.
Le format cependant est le même, avec plein de petits chapitres, beaucoup d’illustrations, un quick read. Avec, encore une fois, l’avantage qu’il est d’abord très facile, l’inconvénient qu’on le lit trop vite pour bien le retenir.
Je suppose que nous en retenons l’esprit de toute manière, et que c’est le plus important.
Mes articles en lien avec ce livre :

 

au-coeur

C’est le deuxième livre que je lis d’Isabelle Filliozat, après J’ai tout essayé!”.

Je ne l’ai pas encore fini, il est beaucoup plus dense que le précédent, mais pour l’instant, j’aime déjà toutes les interrogations que ça suscite chez moi.
J’ai l’impression de continuer à faire des liens entre ce que je lis, ce que j’ai lu avant, ce que nous vivons jour après jour.

Je prends mon temps pour bien intégrer ce que je lis, et enrichirai cet article au fur et à mesure de mon avancée avec des liens vers les articles que j’écrirai.

 

I – Peut-on développer le QE de nos enfants ?
Ça me fait oui, ou ça me fait non ?

II – Sept questions à se poser pour répondre à (presque) toutes les situations
Quel est son vécu ?
7 questions à se poser
Quel message ai-je envie de lui transmettre ?
Mes besoins sont-ils en compétition avec ceux de mes enfants ?
Qu’est-ce qui est le plus précieux pour moi ?

III – La vie est motion
Il cherche à dire JE
Il accuse autrui
Aider l’enfant à être lui-même
Pourquoi tu pleures ?
La reformulation
Nous n’arrivons pas à recevoir l’émotion de l’enfant

IV – La peur

La peur du conte de fées
Le premier contact avec les gens
La peur

V – La colère est au service de l’identité

VI – La joie

VII – La tristesse

VIII – La dépression

IX – La vie n’est pas un long fleuve tranquille

X – Quelques idées pour vivre plus heureux avec vos enfants

 

 

jai-tout-essaye Le premier livre que je lis d’Isabelle Filliozat.
(Note : cliquer ici pour voir les autres livres de ma bibliothèque)

Je le trouve très bien fait. Très facile à lire, plein de dessins illustratifs, et plein de bonnes idées.
Il se focalise vraiment sur la petite enfance, et fait un lien entre le développement cérébral et les comportements de l’enfant, ou comment voir ses réactions sous un autre angle…
En bref : les caprices n’existent pas, le tout est de comprendre d’où vient la réaction.
Je trouve que comprendre mieux les sources possibles des crises nous aide indéniablement à mieux réagir !

La seule chose, c’est qu’il se lit tellement vite qu’on arrive à la fin sans avoir eu le temps de digérer, ce qui explique le peu d’articles que j’ai écrits en lien avec ce livre…

Mes articles en lien avec ce livre :
Le piège de la négation
Joindre le geste à l’interdit
Le “non” des 2 ans
Il n’écoute pas quand on l’appelle
Montrer n’est pas vouloir
Donner des consignes plutôt que d’interdire
Un mot suffit

(Note : cliquer ici pour voir les autres livres de ma bibliothèque)

parler-ados  Ce livre est une suite logique de Parler aux enfants pour qu’ils écoutent, les écouter pour qu’ils parlentavec pour logique de se focaliser plus sur l’adolescent, logique qui suit ce qui a été demandé à Faber et Mazlish (les auteurs) lors d’ateliers avec des parents d’ados.

 

Ce sont les mêmes compétences de base qui sont proposées (surtout dans les premiers chapitres) mais avec des exemples et des parties plus développées propres à l’adolescence.

J’ai trouvé que c’était une bonne façon d’ouvrir un peu nos horizons et l’application de nos outils aux plus grands.

 

Chapitre 1 : La prise en compte des sentiments

Chapitre 2 : Nous continuons de vérifier (~susciter la cooperation)

Chapitre 3 : Punir ou éviter la punition

Chapitre 4 : Trouver une solution, ensemble

Chapitre 5 : A la rencontre des jeunes

Chapitre 6 : Les sentiments, les amis, et la famille

Chapitre 7 : Parents et ados ensemble

Chapitre 8 : Traiter des drogues et de la sexualité

(Pas d’article fait sur les chapitres 6 à 8)

(Note : cliquer ici pour voir les autres livres de ma bibliothèque)

freres

C’est le troisième livre que je lis de Adele Faber et Elaine Mazlish, et je suis toujours aussi enthousiasmée.

Titre original : Siblings without rivalry

Dans l’introduction, elles expliquent que ce livre est né du fait que lorsqu’elles écrivaient Parler pour que les enfants écoutent…, le chapitre sur les frères et soeurs a rapidement

pris de l’ampleur, tellement que ce n’était pas possible d’en faire un chapitre. Alors, c’est devenu un livre à part entière.
Je ne regrette pas de l’avoir lu !
On retrouve évidemment des principes de Parler pour que les enfants écoutent…, mais c’est vraiment centré sur les relations frères/soeurs, sur la façon dont on peut intervenir dans leur dynamique, commenter fomenter du positif.
Au début, j’étais un peu déroutée par le titre du livre.
Frères et soeurs sans rivalité ? Mais… les disputes entre les enfants ne sont pas forcément une question de rivalité… Il peut tout à fait y avoir une relation difficile sans qu’il y ait de rivalité, non ??
En fait, à la lecture de l’ouvrage, je me suis rendue compte que la rivalité, c’est bien plus insidieux que ce qu’on peut imaginer. Que beaucoup beaucoup des comportements agressifs des enfants entre eux découlent en fait d’une certaine forme de rivalité, et travailler là-dessus permet de rêver à un monde meilleur !

(Et pour ce qui relève plus de compétences relationnelles, je vous conseille Arrête d’embêter ton frère, laisse ta soeur tranquille, d’Elizabeth Crary)

Table des matières (cliquer sur le lien du chapitre pour accéder aux détails) :

Chapitre 1 : Frères et soeurs de l’enfance à l’âge adulte
Chapitre 2 : Accueillir ce qu’ils ont sur le coeur
Chapitre 3 : La comparaison, une pratique dangereuse
Chapitre 4 : Donner pareil, c’est donner moins
Chapitre 5 : Frères et soeurs dans leurs rôles
Chapitre 6 : Les disputes
Chapitre 7 : Faire la paix avec le passé
(Pas d’entrée pour ce dernier chapitre, qui reprend simplement des idées déjà avancées)

(Note : cliquer ici pour voir les autres livres de ma bibliothèque)

parents-epanouis
C’est le 2ème livre que je lis de Adèle Faber et Elaine Mazlish, en fait le 1er qu’elles ont écrit, reprenant les principes de la personne qui les a formées : le Dr Ginott.
Titre original : Liberated parents, liberated children – your guide to a happier family

C’est très interessant comme lecture complémentaire à Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent.

Là où ce dernier était très structuré, avec des listes de points à retenir par chapitre, celui-ci a plus la forme d’un récit. Le récit de l’apprentissage des auteurs, celui qui les a fait devenir ce qu’elles sont.

Avant d’écrire des livres et d’animer des ateliers, elles ont elles-même suivi des ateliers, lutté pour être de meilleures mères, réfléchi sur les conseils qu’elles recevaient.
C’est pour moi une autre méthode d’apprentissage également : il n’est pas aussi aisé de faire des résumés chapitre par chapitre, l’ambiance générale du livre fait passer des messages, qui pénètrent peu à peu…

(Note : pour un comparatif de ces deux livres et plus de détails sur les raisons de commencer par l’un plutôt que par l’autre, je vous encourage à aller en lire le comparatif chez mon amie Gwen de Petit bout par petit bout)

Je vais quand même essayer de faire de mon mieux.

Note : Il y a évidemment certains chapitres dont les principes reviennent dans Parler pour que les enfants écoutent…, de sorte que même s’il y a plus d’exemples donnés dans ce livre, je me sers parfois de renvois directs à des chapitres déjà détaillés lors de mes notes précédentes.

Table des matières :
1- Au commencement étaient les mots

LES ENFANTS SONT DES PERSONNES

2- Leurs sentiments sont bien réels

3- Les variations dans l’écoute des sentiments

4- Quand un enfant se fait confiance

5- Lâcher prise : dialogue sur l’autonomie

6- “Bien”, ce n’est pas assez bien : une nouvelle façon de complimenter

7- Les rôles qu’on leur fait jouer

8- N’essayez pas de les faire changer d’idée : changez l’humeur

LES PARENTS SONT DES PERSONNES

9- Nos sentiments sont bien réels

10- Une protection pour moi, pour eux, pour chacun d’entre nous

11- La culpabilité et la souffrance

12- La colère

13- Un nouveau portrait pour un père et une mère

(Note : cliquer ici pour voir les autres livres de ma bibliothèque)

parlerVoici le premier livre que je lis de Adèle Faber et Elaine Mazlish. how-to

En version originale : How to talk so kids will listen and listen so kids will talk

Ce n’est pas le premier qu’elles ont écrit, mais le plus célèbre.

Notre dernière année au Mexique (2013/2014), je faisais partie d’un club de lecture de parents, organisé par la psychologue de l’école, qui chaque mois nous conseillait un livre d’éducation.
Nous nous retrouvions ensuite pour en discuter.
C’était très intéressant, à ceci près qu’un livre par mois, c’était trop pour avoir le temps d’intégrer les concepts et les mettre en pratique !

 

De mon côté, j’ai raté la session de janvier, pour cause d’accouchement le 31 décembre…
Bien m’en a pris, parce que la session portait sur le livre qui a le plus plu au groupe !
Réflexion surprenante ? Non : je l’ai quand même acheté, et je savais que j’allais avoir plus de temps pour bien le lire…

Et effectivement, un changement de pays plus loin, début 2015, je me suis mise à lire Cómo hablar…

J’y ai consacré plusieurs mois, et y ai appris plein de choses !!

Mon goût pour les livres sur l’éducation était né avant, mais c’est vraiment à la lecture de celui-ci qu’il s’est affirmé !

Table des matières :
Chapitre 1 : Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments
Chapitre 2 : Susciter la coopération
Chapitre 3 : Remplacer la punition
Chapitre 4 : Encourager l’autonomie
Chapitre 5 : Utiliser les compliments
Chapitre 6 : Aider les enfants à se dégager des rôles qui les empêchent de s’épanouir (ou comment décoller les étiquettes)
Chapitre 7 : Réunir toutes ces connaissances

(Pas de lien vers le chapitre 7, qui est bref et ne nécessite pas plus de prise de notes.)

Si le livre vous intéresse :

parler