Semaine 6 de méditation en pleine conscience

Fin de la 6è semaine de mon défi de méditation quotidienne.

Semaine 6 jour 1
Jour de relâche… tant pis, je ferai mieux demain !

Semaine 6 jour 2
Ce matin, je suis privilégiée : je trouve le temps d’aller dans mon petit parc pour méditer devant la mer, en me contentant de petites clochettes, et du bruit des vagues et du vent autour de moi.
Pourtant, j’ai encore beaucoup de mal à calmer mon esprit. Plein d’idées à la fois.
J’ai lu quelque part que le cerveau ne pouvait pas penser à 2 choses à la fois, et pourtant, j’ai une chanson en tête tout en voyant passer mes idées…
J’en discute plus tard dans la journée avec une amie, qui me parle de tester un autre horaire pour ma méditation. Elle a sans doute raison : en début de matinée, c’est plus facile à mettre dans la routine, mais en même temps, c’est un moment où j’ai également en tête tout ce que je voudrais accomplir ce jour-là, donc peut-être pas celui où je peux le plus facilement apaiser mes idées !
Je vais faire des essais d’autres moments.
A demain.

Semaine 6 jour 3
Je mets l’idée de la veille plus qu’en application, puisque c’est aujourd’hui une méditation vers le sommeil que je suis ! Pour être honnête… elle n’a pas duré longtemps…
A demain.

Semaine 6 jour 4
Je choisis cette fois un moment de fin de journée, et je trouve effectivement ce moment très adapté.
Les tâches de ma journée sont terminées, et je suis donc plus tranquille.
Je choisis une médiation guidée autour de la notion de calme.
La voix me projette sur un chemin dans la forêt… Est-on présent “ici et maintenant” quand on fait ça ? Je ne sais pas.. mais c’était agréable !
A demain.

Semaine 6 jour 5
J’ai très peu dormi, et passe ma journée dans un état de lenteur extrême. Je ne m’autorise donc qu’une toute petite méditation, au milieu des gens. Un retrait en moi-même de quelques minutes pour me connecter à mon souffle et au monde autour. Plus, je me serais endormie…
A demain.

Semaine 6 jour 6
Cette fois, je médite dans la piscine ! Décidément, l’eau est un élément qui me convient bien…
Je trouve que la sensation de l’eau autour de soi m’aide à être en pleine conscience. C’est une sensation particulière et agréable, on peut y être attentif, c’est à la fois stable et bougeant.
C’est une ancre qui, lorsqu’elle est disponible, me correspond finalement mieux que la respiration.
C’est marrant : mes enfants commencent à prendre l’habitude. Quand ils me voient méditer, ils me laissent tranquille…
A demain.

Semaine 6 jour 7
Ma méditation du jour est intégrée à ma séance de yoga.
Parce qu’elle commence toujours par une petite méditation d’une part (pendant laquelle, encore une fois, j’ai mes ambitions de la journée qui ne cessent de tourner), et parce que je découvre ce que j’appellerais la méditation active : se focaliser sur les sensations de mon corps, dans une pause de yoga prolongée.
J’aime aussi ce moment où nous créons un bourdonnement qui nous apaise, parce qu’il nous permet de nous concentrer sur lui, uniquement…

 

A la semaine prochaine.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire