Semaine 3 de méditation en pleine conscience

C’est aujourd’hui la fin de la 3è semaine de mon défi de méditation quotidienne.
L’heure donc de vous conter comment celle-ci s’est déroulée. En bref : plutôt bien malgré tous les transferts de fin de vacances…

Semaine 3 jour 1
Encore une journée de transfert : TGV pour Paris, pour une dernière journée avant de reprendre notre avion de retour pour Puerto Rico jeudi.
Je profite du train pour méditer.
Je choisis pour le 2è jour consécutif une méditation guidée de Christophe André, cette fois centrée sur le corps.
Le mouvement du train m’accompagne, et je manque presque de m’endormir !
La position me l’évite, et je suis satisfaite de cette méditation.
Je me souviens de notre animatrice, lorsque j’avais suivi un petit stage de formation à la pleine conscience, qui nous conseillait de garder les yeux ouverts, ou à demi-ouverts, regard vers le bas, plutôt que fermés. Elle expliquait que le but de la pleine conscience était d’accéder à une certaine clairvoyance, pas à un endormissement !
Je comprends bien ce qu’elle impliquait..
Pour autant, je déteste méditer les yeux ouverts, je suis sans cesse perturbée par ce que je vois… Donc.. je garde l’option yeux fermés !
A demain.

Semaine 3 jour 2
La journée touche à sa fin lorsque je trouve enfin l’occasion de m’isoler, alors que les petits sont déjà couchés.
Je choisis pour la première fois une méditation autour des chakras. Je n’y connais absolument rien, et la notion même de chakra me semble étrange, mais je me laisse guider…
C’est plutôt intéressant, mais je me sens étrange à essayer de répéter les sons proposés.
J’en garde donc un sentiment pour l’instant mitigé, je recommencerai probablement l’expérience une autre fois…
A demain !

Semaine 3 jour 3
Cette fois, c’est un gros transfert qui nous attend : nous partons de Paris pour Puerto Rico, avec escale en Espagne.
C’est donc dans l’aéroport, en attendant l’embarquement, que je choisis de méditer.
Méditation perso, sans guide, sans musique.
Finalement, j’aime bien cette version. Je sens que lorsque j’aurai plus d’expérience, c’est peut-être ce que j’aurai plutôt tendance à faire…
Sans que je comprenne bien ce qui m’arrive, mes larmes coulent. Ces méditations ont le don de laisser mes émotions sortir.
A demain.

Semaine 3 jour 4
Entre l’effet du décalage horaire, et l’organisation d’arrivée post-vacances (courses, lessives, valises à vider…), la journée est passée sans que je ne m’en rende compte, et le soir, je me sens épuisée.
J’essaye donc une méditation vers le sommeil.
Je sais bien, comme je l’ai écrit au jour 1, que ce n’est pas l’idée, mais mon appli en propose de nombreuses, ce qui m’a donné envie d’essayer, et, de toute façon, compte tenu de mon état d’épuisement (il est déjà 3h du matin en France…), je n’ai pas beaucoup le choix…
Je dois dire que ça a été très agréable. Je n’ai d’ailleurs pas entendu la fin…

Semaine 3 jour 5
Cette fois, j’anticipe un peu plus mon moment, et c’est en fin d’après-midi que je m’assieds pour méditer.
Je choisis une méditation guidée sur le thème du bien-être.
Tiens, je n’avais pas remarqué que j’avais cette tension dans la machoire…
La guide m’encourage à repenser à de petits moments bonheur de la journée, j’en sors avec un grand sourire !

Semaine 3 jour 6
Aujourd’hui, je m’y prends vraiment plus tôt !
Je profite de ce qu’on est dimanche : en milieu de matinée, mon mari faisant une partie de jeu de société avec les petits, je m’isole.
Je choisis une méditation guidée s’intitulant “I am here” = je suis là.
La voix qui m’accompagne est très agréable, mais mes pensées m’emportent beaucoup.
Je crois que c’est la rentrée qui approche, une autre organisation à mettre en place, tout cela m’occupe l’esprit.
Je suis contente de m’offrir un moment perso dans cette ambiance, mais je ne peux obliger mon esprit à se calmer complètement…

Semaine 3 jour 7
J’ai retrouvé mon lieu de méditation favori : devant la mer (en photo de cet article !)
Je m’assieds sur un banc et savoure le vent et le bruit des vagues.
Pour une fois et contrairement à ce que j’ai écrit plus haut, je choisis d’ouvrir les yeux, j’aime mouvement des vagues qui se cassent sur les rochers.
Je crois que bientôt, j’essayerai de méditer dans l’eau !

Fin de ma semaine.
Je suis satisfaite.
Je suis arrivée au bout de cette 3è semaine plus facilement que je ne l’aurais cru compte-tenu du peu de stabilité dans le rythme cette semaine.
Dans 2 jours, nos 3 plus jeunes enfants reprennent le chemin de l’école, et je sais que ce sera plus facile de positionner ce moment dans ma journée.

Pour mon ressenti interne, je ne sens pas encore que ces méditations me calment vraiment, mais je les apprécie néanmoins. Je sais qu’il faut du temps pour toi, et je suis bien décidée à me le donner.
Déjà, les méditations me semblent plus courtes qu’au départ.
Je pourrais donc commencer à passer plus souvent à 20/30 minutes qu’à un quart d’heure peut-être ?
Mais je sais que ça soulèvera une autre question en terme d’organisation pour dégager ce moment.
Petit à petit…

Restez avec moi pour la phase suivante !

A la semaine prochaine.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire