,

Parler aux ados… chapitre 5 : A la rencontre des jeunes

Chapitre intéressant, où l’auteur raconte une session avec les enfants, enfin, les ados.

Elle a décidé, pour mieux les comprendre, de leur poser des questions ciblées, auxquelles ils devaient répondre par écrit. Des questions sur l’avantage d’avoir leur âge, leurs inquiétudes, l’utilité de ce que font leurs parents pour eux, ou ce qui au contraire ne l’est pas, des conseils à donner à leurs parents, ou à d’autres ados…

Ca m’a bien sûr fait réfléchir à notre cas.

Nous essayons d’avoir une relation ouverte avec notre ado, de pouvoir parler de tout, et surtout qu’il sache qu’il peut nous parler de tout, mais le connaissons-nous suffisamment pour savoir ce qu’il répondrait aux questions soulevées ici ?
Je vais me contenter de recopier la liste de ces questions, à chacun de discuter avec son ado…

Quand les gens font un commentaire du genre “Eh oui, c’est un ado !”, que veulent-ils dire, selon vous ?
Quel est, selon vous, le principal avantage d’avoir votre âge – pour vous ou pour vos amis ?
Nommez quelques-unes des inquiétudes des jeunes de votre âge.
Est-ce que vos parents disent ou font des choses qui vous sont utiles ?
Est-ce que vos parents disent ou font des choses qui ne vous sont pas utiles ?
So vous aviez un conseil à donner aux parents, que leur diriez-vous ?
Si vous aviez un conseil à donner aux autres ados, que leur diriez-vous ?
Que souhaiterais-tu voir changer dans ta vie – à la maison, à l’école, ou avec tes amis ?

 

La fin du livre s’adresse aux ados eux-mêmes, à la façon de communiquer entre eux, avec leurs parents.
Essayer de rester respectueux, éviter les insultes….
Puis le dernier chapitre encourage les parents à saisir les opportunités qui se présentent de parler des sujets délicats, type drogue ou sexualité.. De façon spontanée et décontractée au détour d’une nouvelle entendue par exemple, plutôt qu’en lançant de grandes conversations.

 

Retour à l’article du livre

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
Mots-clés :
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire