,

“Il me cherche !” : accueillir leurs émotions

“Il me cherche !” comporte une partie dédiée à l’accueil des émotions.
Pourrons-nous jamais assez insister sur ce point ?
Faber et Mazlish le faisaient déjà, dans Parler pour que les enfants…, dans Parents épanouis, enfants épanouis, dans Frères et soeurs sans rivalité, et Isabelle Filliozat également dans Au coeur des émotions de l’enfant, et j’en rate… l’accueil des émotions est fondamental dans tout échange, tant avec les enfants qu’avec les adultes d’ailleurs !
C’est probablement sur ce point que la communication non violente recoupe le plus les principes de la parentalité positive.
Je crois vraiment que donner cet exemple aux enfants, c’est déjà participer à une société meilleure, dans laquelle les gens s’écoutent, développent une certaine empathie…
Dans cette partie-là, tout ceci n’est pas ré-exposé, mais quelques idées sont données pour l’expression de ces émotions sur un plan plus physique :
– Inviter à “secouer” l’émotion, en bougeant les bras, en dansant…
– Pour nous : accueillir les larmes de l’enfant en m’imaginant les recevoir dans un récipient que je tiens devant moi (pour ne pas prendre le tout en plein cœur). C’est le genre d’idée qui me semble un peu ridicule en théorie, mais j’ai quand même décidé d’essayer, et je suis effectivement restée complètement calme devant les pleurs…
– Frapper dans un coussin de colère, avec des gestes amples et un plexus bien ouvert
– Aider l’enfant à calmer sa respiration en se mettant dans son dos, et en l’enveloppant dans ses bras
– Face à une situation qui fait peur de façon répétée : jouer la situation de peur avec lui, pour apprendre à la dominer
– Baisser la dose de sucre !

Retour à l’article du livre

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire