Opposition…

Qu’est-ce qu’on s’use parfois en cherchant la bonne méthode !!

L’autre jour, Anatole (3 ans) passe à table sans s’être laver les mains. Pizza maison au menu.

Je lui indique, sans donner d’ordre :
“Anatole, pour manger la pizza, il faut avoir les mains propres.
– Non, je veux manger la pizza.
– Oui, quand tu auras les mains propres, alors tu pourras manger la pizza.
– Non…
– Ecoute : ou tu décides de te laver les mains, ou bien tu ne peux pas manger la pizza, c’est comme tu veux. (Je reste très calme, mais je me demande où tout ceci va nous mener…)
– Non, moi je veux manger la pizza avec les mains sales !
– Ca, ça ne fait pas partie des options.”
Je ne dis plus rien (je suis occupée à d’autres choses) mais je commence à douter fortement de la manière dont les choses vont se dérouler ensuite…

Et pourtant, au bout de 30s, voilà mon Anatole qui dit : “Je veux aller me laver les mains.”

Comme quoi, il faut parfois laisser le temps au message d’être reçu….

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
4 réponses
  1. Gwen
    Gwen dit :

    Ah ouiiiiiii ta dernière phrase !!
    Je crois que c’est d’ailleurs un travers qu’on hérite d’une éducation traditionnelle et qui ressurgit facilement : cette attente que l’enfant obtempère TOUT DE SUITE BON SANG.
    Alors qu’entre le temps nécessaire pour que l’esprit s’y fasse, et l’éventuel temps nécessaire pour s’y mettre (envie de d’abord terminer quelque chose,…), ces petits délais sont au fond bien normaux… mais peuvent vite ouvrir la porte à une belle lutte de pouvoir.
    En ce moment, je réalise que cela m’aide de me prévoir une mini-occupation le temps que ! (par exemple, dans une situation comme la tienne, laver une tomate, remplir une carafe, n’importe quoi qui m’occupe les mains et l’esprit et m’aide à laisser le temps nécessaire)

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Merci Gwen, j’aime bien cette idée de la mini-occupation, c’est exactement ce qu’il faut pour ne pas se retrouver bloqué dans la situation !!
      Et tu as remarqué comme parfois, le simple fait d’observer quelque chose nous permet de le reconnaitre quand ca se représente ? Depuis que j’ai observé ce décalage dans la réaction, je l’ai déjà vécu 2 fois de plus…
      Comme quand on apprend un nouveau mot dans une langue étrangère, et qu’après on l’entend tout le temps, on se demande comment on avait pu ne pas l’entendre avant ??

      Répondre
  2. Tellou
    Tellou dit :

    arrgghhh, le truc qui te fais t’arracher les cheveux et me fait perdre le peu que j’ai de patience. L’opposition permet aussi malheureusement de reconsiderer les priorites. A la maison, en ce moment Marie ne mangerait que du fromage donc on est oblige de dire “si tu veux du fromage, il faut manger des legumes avant”. “NON, du Fromage!” “C’est soit tu manges des legumes puis du fromage, soit tu ne manges rien du tout…” 2mn plus tard “je peux avoir des legumes?” La, on ne lache pas. par contre les “tu remets ton pantalon?” (apres le pot…) “non…” Bon, ben la je t’avoue que franchement, si ma fille a envie de se balader en culotte dans notre appart, je ne me bats pas (plus…)

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Ah oui… Choisir ses combats ! Une compétence vitale pour survivre en tant que parent !!! (Anatole laisse parfois le pantalon ET le slip en bas des toilettes, et repart jouer les fesses à l’air… bon…)

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire