L’écoute active

Le samedi qui suit la lecture du 1er chapitre de Parler pour que les enfants écoutent…, nous sommes dans la rue, et Léon (3 ans et demi) s’énerve parce qu’il n’arrive pas à porter son tricycle. Il se cogne.
Je reviens vers lui avec l’intention de lui suggérer de me demander de l’aide, ou de retourner poser le tricycle à la maison, puis je change d’avis.
A la place, j’utilise mes nouvelles compétences d’écoute active :
 » Tu voulais porter le tricycle ?
– ouiiii !
– et tu n’y arrives pas ?
– non…
– …
– attends (il se calme), je vais le mettre comme ça, oui, là, ça marche ! »
Et c’est reparti !

Partager l'article
 
 
   
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Ce matin, j'ai gardé la tête froide face à la colère de mon fils !
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.