,

Frères et soeurs sans rivalité – chapitre 1 : Frères et soeurs de l’enfance à l’âge adulte

Si on repense à notre propre enfance, on se rend compte que nous aussi nous disputions…

D’ailleurs, les relations que nous avons eues jeunes avec nos frères et soeurs ont encore un impact sur la personne que nous sommes aujourd’hui. Ne serait-ce que parce qu’elles ont fait partie de notre processus de construction.

Chez nous, c’était terrible.
Je me souviens d’une lettre de mon papi “Fabrice, essaye de passer une journée sans embêter ta soeur ; Coralie, essaye de passer une journée sans pleurer…”
Puis plus tard, quand les voisins devaient intervenir les soirs où mes parents sortaient parce que je hurlais quand mon frère me plaquait au sol…
C’était l’époque où mes parents voulaient changer le badge “touche pas à mon pote” par “touche pas à ta soeur”…
Bref, on se demande comment on s’en est sorti, et d’où vient le fait qu’aujourd’hui on ait de si bonnes relations !! En fait, même quand on se disputait comme ça, on s’adorait.
J’ai aussi plein de super bons souvenirs, de batailles de reshofen, de parties de baby foot, de plus touffu que touffu, de “appelle les potes”…
L’idée de ce livre n’est donc pas de faire en sorte que nos enfants ne se disputent plus, (et peut-être ne seront-ils jamais amis) mais il s’agit au moins de les équiper des compétences et attitudes dont ils ont besoin pour prendre soin de leurs relations.

Et il est certain que l’ambiance à la maison s’en ressentira !

Retour à l’article du livre

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire