Atelier intensif : 3 jours au Mexique !

Je suis partie donner des ateliers au Mexique, et j’ai voulu rentabiliser mon voyage.
Ca a donc été des ateliers intensifs !!

Je me méfiais un peu de ce format suivi si dense, et si inhabituel par rapport au format classique des ateliers hebdomadaires.

Nous avons de plus abordé beaucoup de thèmes en si peu de temps.
Premier atelier, donc, 3 jours ; durant lesquels nous avons parlé de :

  • Ce que signifie “Parentalité positive”, notre rôle de parents, les nécessités de base des enfants.
  • L’importance de valider les sentiments
  • Les manières de fomenter la coopération sans imposer
  • Les punitions et les récompenses
  • Les conséquences et surtout la résolution de problèmes !
  • L’autonomie
  • Les compliments descriptifs, les étiquettes
  • La fratrie : rivalité, limites, disputes
  • Et les parents…

Et encore, je vous passe les détails…

C’était INCROYABLE !

Le fait de mener l’atelier de manière intensive, ainsi m’a en fait énormément plu.
Le groupe a pu s’imprégner du sujet beaucoup plus que lorsque les ateliers sont suivi d’un retour immédiat à leur vie quotidienne !

10 femmes, qui ont grandi énormément en tant que maman au cours de ces 3 jours.
Nul doute qu’elles sont transformées, déjà, même si le chemin est encore long !

Une expérience qui se répètera probablement…

 

Ateliers de parents – cycle 3 en espagnol

Cet article est bien proche de celui du cycle 3 en anglais, puisque j’ai mis les 2 en place à la fois, en créant 2 versions pour m’adapter à l’ambiance bilingue de Puerto Rico, où je vis…

 

Comme je l’avais décidé la dernière fois, cette fois j’ai décidé de limiter les thèmes que nous allions voir en ateliers.

J’avais encore articulé le programme des ateliers autour du livre Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Faber & Mazlish, mais avais prévu de me focaliser uniquement sur les 3 premiers chapitres au cours de ces 4 séances.

Nous avons donc d’abord parlé d’éducation positive, et de validation des sentiments.
Puis de méthodes pour obtenir la coopération sans imposer.
Enfin, nous avons parlé de conséquences plutôt que de punitions, et, suite à ma lecture de La Discipline Positive de Jane Nelsen, nous avons insisté sur la recherche de solutions avec l’enfant, qui est bien plus enrichissante que la mise en place de conséquences.

Dans ce groupe (chaque session change en fonction des participants !), nous avons également parlé de culpabilité… Se rendre compte de ce qu’on a encore à corriger, c’est le premier pas, pas le plus évident… Mais la culpabilité ne nous aidera pas à progresser ! Allons de l’avant !

 

 

Ateliers de parents – cycle 3 en anglais

Comme je l’avais décidé la dernière fois, cette fois j’ai décidé de limiter les thèmes que nous allions voir en ateliers.

J’avais encore articulé le programme des ateliers autour du livre Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent de Faber & Mazlish, mais avais prévu de me focaliser uniquement sur les 3 premiers chapitres au cours de ces 4 séances.

Nous avons donc d’abord parlé d’éducation positive, et de validation des sentiments.
Puis de méthodes pour obtenir la coopération sans imposer.
Enfin, nous avons parlé de conséquences plutôt que de punitions, et, suite à ma lecture de La Discipline Positive de Jane Nelsen, nous avons insisté sur la recherche de solutions avec l’enfant, qui est bien plus enrichissante que la mise en place de conséquences.

Ce matin, après la dernière séance, j’ai eu du mal à me séparer des 7 mamans qui participaient à ces ateliers. En quelques semaines, il se crée déjà une cohésion, que je voudrais voir continuer…

Qui sait ? Il ne tient peut-être qu’à moi de créer d’autres opportunités ?

Club de lecture / groupe de soutien

Suite à mes premiers ateliers, certaines mamans ont exprimé l’envie de continuer à se retrouver.

En effet, dans l’apprentissage de ce nouveau mode éducatif, nous apprenons un nouveau langage, il est bon de se sentir encadré, soutenu, et redirigé sur le chemin !!

Nous avons donc commencé un club de lecture, autour du livre Parents épanouis, enfants épanouis, et celles qui le peuvent viennent discuter chaque semaine du chapitre en cours, et partager leurs difficultés avec leurs enfants…

C’est toujours un fort moment d’échange, et je félicite et remercie celle qui font l’effort de prendre le temps de venir !!

Ateliers de papas !

Lors de mes ateliers, une question a été soulevée : comment faire en sorte que les maris soient en ligne ?

Comme je fais ces ateliers le matin, et que le monde est ce qu’il est, seules des mamans sont présentes. Certaines partagent avec leur partenaire ce qu’elles apprennent, d’autres moins.

Une idée est donc née : celle de faire une soirée pour les papas, pour les mettre un peu à la page.

Lundi dernier, j’ai donc organisé une soirée avec seulement les papas. Ils étaient 8 à avoir répondu à l’appel (plus le mien !). C’était un peu intimidant au départ, mais je leur ai fait une présentation condensée (1 heure seulement) de l’approche de la parentalité positive, le changement dans la dynamique de la relation parent-enfant, comment recevoir les sentiments, pourquoi éviter les punitions.

La soirée s’est bien passée, ils n’étaient pas pressés de partir, et, s’ils parlent nettement moins que leurs épouses (la photo en en-tête de cet article m’avait été envoyée au préalable par une des participantes, pour que je me prépare mentalement…), j’ai quand même senti un bon échange. Pas toujours évident à sentir d’ailleurs : l’un des papas n’a quasiment pas pipé mot de la soirée. Après coup, Nicolas et moi nous demandions ce qu’il en avait pensé… J’ai reçu le lendemain un message de sa femme, me disant qu’il avait adoré la soirée et qu’il aimerait bien suivre d’autres ateliers !

En tout cas, pas de doute : je recommencerai !

Ateliers Faber et Mazlish – cycle 2

Devant l’intérêt soulevé par le premier cycle d’ateliers, je décide de ne pas attendre pour en lancer un 2e. Je change en revanche la formule : trop de parents intéressés ne peuvent s’engager pour 7 sessions, comme prévu dans le premier cycle.
Je lance donc ce nouveau cycle sur un format de 4 sessions de 2h, au lieu d’1h30, avec l’idée de condenser les informations.

De nouveau, un groupe de 7 personnes, seulement des mamans.
L’accueil est bon, les mamans sont contentes de ce qu’elles apprennent, mais je sens que ces sessions sont trop denses. C’est difficile de recevoir tant d’informations à la fois !
Les ateliers sont des moments d’échange, de discussions, de partage. Chacune apporte sa contribution, et c’est tellement gratifiant de voir les mamans se développer au fur et à mesure des séances.

Je tire cependant la leçon de ce format. Le prochain cycle ne couvrira pas tout le livre. Je choisirai les premiers thèmes (la validation des sentiments, encourager la coopération, des alternatives à la punition), et prendrai le temps de les discuter suffisamment pour que les participants puissent bien s’approprier le sujet.

Je sens d’autre part que je n’ai pas consacré le temps nécessaire à la conclusion du cycle. J’organise donc une séance supplémentaire (dont est extraite la photo de cet article) avec celles qui le peuvent pour tirer le bilan de ces ateliers.

Je note avidement ce que me dit Gina lors ce cette dernière séance : “Pour moi, le plus important que je retire de cet atelier, c’est un nouveau respect envers mes enfants. Mon mari et moi avons pu parler du fait que la façon dont on nous a élevé n’était pas un modèle absolu, qu’on avait le droit de faire différemment. Et cela passe non pas par des techniques compliquées, mais par des principes qui font simplement écho à des manières de faire naturelles.”

Quand je dis que nous luttons pour un monde meilleur !

Prochaine étape : une soirée avec les maris (puisque seulement des mamans ont pu prendre le temps en journée) !

Ateliers Faber et Mazlish – cycle 1

Mon nouveau projet, en parallèle de ce blog, était de me lancer dans l’animation d’ateliers pour parents !

Je me suis donc adressée à la directrice de l’école de nos plus jeunes, une école Montessori ici à Puerto Rico, et lui ai présenté plusieurs idées. Elle a de suite été enthousiaste !
Finalement, c’est celle de faire un cycle d’ateliers autour de
Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent
de Faber et Mazlish, qui a été retenue. Un cycle de 7 séances : 1 pour chacun des 6 thèmes à aborder, et 1 de conclusion.

J’ai donc commencé en Septembre, avec un groupe de 7 parents, dont un couple qui nous a abandonnés en cours de route… (trop pris par le boulot apparemment…)

Ca a été une sacrée expérience pour moi, et je suis sortie grandie de ce baptême du feu !

A la fin de la dernière séance, Julieta me remercie.
Je connais bien Julieta, et l’ai déjà beaucoup vue avec ses enfants. Ce n’est pas elle qui a le plus de choses à apprendre… (Bien qu’on ait tous toujours des choses à apprendre, d’ailleurs ce cycle d’atelier m’a fait du bien à moi aussi !)
Pourtant, c’est elle qui commente en premier. Elle explique qu’au long de ces quelques semaines, elle sent que l’ambiance à la maison a changé. Elle fait face à moins de situations explosives parce qu’elle a appris des méthodes qui évitent d’en arriver là, et de ce fait elle se sent plus calme. Elle dit que son calme a un effet miroir sur ses enfants qui sont également plus tranquilles.
Au bilan donc, plus d’harmonie à la maison.
De l’harmonie… Exactement ce qu’on cherche, non ?
Le reste du groupe approuve !
Quel plaisir pour moi d’entendre ça…

Aujourd’hui, je garde une proximité particulière avec ce groupe, qui continue de m’aider et de me soutenir, notamment par leurs commentaires et idées !
Nous avons d’ailleurs rendez-vous de nouveau la semaine prochaine…

Merci, el “club exclusivo” !