,

Au coeur… Le premier contact avec les gens

Il n’est pas rare de qualifier de timide un enfant qui n’est pas à l’aise au premier contact.

Seulement, nous connaissons maintenant le piège de l’étiquette, alors essayons de ne pas faire passer cette image à notre enfant.

Ce n’est pas une mauvaise que notre enfant prenne le temps de se sentir lui-même en confiance avec la personne en face pour se mettre à lui parler. Ca nous sera même utile quand on cherchera à lui enseigner, non pas de ne pas parler aux inconnus, mais bien de savoir distinguer les inconnus auxquels on peut parler et ceux dont il vaudrait mieux s’éloigner… C’est une des fonctions de la peur ressentie.

Laissons-lui donc un temps d’observation.

Le problème : en général, ce n’est pas lui, c’est nous face à la pression sociale : on a honte de notre enfant qui ne dit pas bonjour. Si c’est le cas de votre enfant, vous pouvez trouver votre astuce. Je me contente en général de rappeler que “Quand on retrouve des gens, on leur dit bonjour.”, mais si ça ne marche pas, ne pas hésiter à être simple face aux autres : “Nous sommes encore en train de travailler là-dessus….”, avec éventuellement en complément : “Tu me diras quand tu seras prêt à dire bonjour.”

C’est aussi simple que ça ! (Parce qu’après tout, de nouveau : qu’est-ce qui est le plus précieux pour moi ?)

Et si vous faites face à des peurs, liées ou non au premier contact, je vous encourage à lire les conseils donnés par Isabelle Filliozat pour aider l’enfant à traverser ses peurs

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
2 réponses
  1. Tellou
    Tellou dit :

    A ce sujet, j’ai lu plusieurs articles sur le rapport au corps qui m’ont fait change de perspective. Notamment sur le fait que l’on apprend a nos enfants, contre leur instinct initial, a faire la bise (chez les francais) ou a dire bonjour, bref, parfois avoir un contact physique avec un etranger alors que par ailleurs on leur apprend a ne pas parler a un etranger, ne pas accepter de bonbon etc. De la meme maniere, on les force a embrasser papi-qui-pue et donc dans une certaine maniere ne pas respecter leur corps, et en meme temps leur apprendre que non, personne n’a le droit de porter atteinte a leur corps. Bref des messages differents sur leur dignite et le respect du corps.
    Du coup, je dois t’avouer que meme si la politesse est ma priorite numero 1 avec ma Poupounette, je ne force plus sur la partie corporelle des bonjour/ au-revoir etc…Faire un signe de la main ou juste dire “bonjour” si elle y arrive ca suffit amplement. Et si je sens qu’elle a suffisamment confiance pour faire un “hug” ou un bisou, je lui indique qu’elle peut le faire…

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Je suis complètement en ligne Tellou. Et c’est aussi leur enseigner les limites, en l’occurence physique. C’est un exemple qui est donné dans le chapitre sur les limites de “Arrête d’embêter ton frère, laisse ta soeur tranquille” : https://les6doigtsdelamain.com/arrete-dembeter-ton-frere-competence-2-les-limites/

      En fait, on ne devrait pas apprendre à nos enfants à ne pas parler aux inconnus (parce qu’en réalité, au contraire, ils devront savoir le faire pour entrer dans un magasin, pour se renseigner, etc…), mais plutôt à distinguer les cas où il ne semble pas prudent de le faire. Pas facile…

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire