Résolution de problème récurrent en pratique

Peu après avoir lu la méthode résolution de problème récurrent, à la fin du chapitre 3 de Parler pour que les enfants écoutent.., j’ai décidé de mettre cette méthode en pratique avec Léon, 3 ans, qui réveillait son petit frère Anatole tous les matins, pour jouer un peu avec lui, puis l’abandonner dans son petit lit, pleurant, de sorte qu’on se réveillait également…

On a d’abord parlé de la situation, des raisons pour lesquelles il réveillait son frère, puis de celles pour lesquelles ça nous embêtait nous, puis on a sorti un papier, pour noter toutes les idées de ce qu’on pourrait faire le matin.

resolution-1

Aller dans le salon et rester dans le salon
Rester dans la chambre
Préparer des activités calmes le soir
Préparer une petite boîte / un petit sachet de céréales
Ne pas retourner dans la chambre
Jouer avec Anatole doucement
Cahier pour écrire
Faire des rails avec Anatole
Piscine – pas le matin. parc non plus
Sortir de la chambre à pas de loup
Faire des rails tout seul
On ne peut pas aller au parc le matin
On ne peut pas aller dans l’ascenseur tout seul

 

Ensuite, on a repris ces idées, et plein d’autres, et on a rangé ça en 2 catégories :

Ce qu’on a le droit de faire le matin tout seul

resolution-2

Dessiner
Manger des céréales
Faire des légos
Jouer aux formes
Faire les mots avec les modèles
Allumer la lumière dans le salon
Se reposer sur le canapé
Jouer au train
Faire le ruban serpent
Regarder des livres

 

Ce qu’on ne peut pas faire le matin tout seul !

resolution-3

Sortir le chocolat
Retourner dans la chambre
Allumer la lumière dans la chambre
Aller sur le balcon
Partir par l’ascenseur
Crier
Se reposer dans la chambre
Aller chercher son doudou
Prendre les pièces de la boîte rouge
Ouvrir la porte de la chambre de papa et maman
Réveiller Oscar, ou Alice, ou Jessi (notre jeune fille au pair)

 

Et en guise de conclusion :

Quand Anatole est réveillé, on le droit

d’aller chercher ses doudous, et ses coussins, resolution-4et ses 2 draps
d’aller dans sa chambre

Eh bien, ca a été très efficace : dès le lendemain, il a arrêté de le faire, et ce, pour plusieurs semaines !

(Dans ce chapitre, il manque une étape cruciale, qui est le retour sur le problème quelque temps plus tard, pour discuter de l’évolution des choses, savoir s’il y a re-dérive ou non.
Cette étape est spécifiée lors de l’exposé plus en détail de la méthode dans la version pour adolescents.

L’étape que j’ai du mal à suivre, c’est le suivi justement : revenir dessus pour entériner les choses. On a donc traversé des périodes de “rechute”, mais ça y est. Sur ce point en tout cas, le problème est maintenant résolu, Léon ne réveille plus Anatole, et nous dormons mieux le matin !)

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire