Négociation… vraiment ?

L’année dernière, il y avait clairement un problème entre Oscar et Alice (aujourd’hui 14 et 10 ans) par rapport à l’heure du départ pour l’école. Il était prévu qu’ils partent ensemble, mais leurs cours ne commençaient pas à la même heure, et l’heure de départ ne semblait donc pas claire.

Je ne me souviens plus de détails précis, mais je sais qu’un jour, nous avions décidé de nous atteler à ce problème, en avions pas mal discuté (on avait même décidé d’un jour où nous pourrions amener Alice nous même pendant qu’Oscar continuait à dormir) et il avait été convenu qu’ils partiraient à 7h35.

Ca se passait mieux, et nous ne sommes pas revenus dessus.

Cependant, ces dernières semaines, les disputes se faisaient de plus en plus fréquentes le matin, et je me disais bien qu’il faudrait relancer la discussion.

Je dois dire que la situation m’échappait :
Alice commence les cours à 8h, mais est censée arriver à 7h45. Oscar commence à 8h25.
Et pourtant, c’était Oscar qui harcelait sa soeur tous les matins, pour qu’elle se prépare plus vite. Elle, prenait son temps, et lui la suivait pour lui dire de faire vite.
A 7h30, il commençait à s’énerver, et elle ne se dépêchait pas plus…
Va comprendre !

J’avais l’impression de passer mon temps à essayer de calmer la situation, de dire à l’un d’arrêter de harceler l’autre, de dire à l’autre de ne pas trop trainer…

Finalement, la semaine dernière, on a eu un matin encore un peu plus difficile, où Oscar a fini par partir seul, passablement agacé.
Le soir, je prends enfin le temps de ce que je m’étais promis depuis un moment (mais la vie vient toujours en travers) : je lance la conversation !
“Les enfants, j’aimerais bien qu’on discute de la situation du matin.
Oscar, j’ai l’impression que pour toi, il est très important de partir bien à l’heure, et que tu t’énerves quand ta soeur n’est pas prête.
Alice, j’ai l’impression que de ton côté, tu aimes prendre ton temps le matin, et que tu ne supportes pas qu’on te presse.
Est-ce qu’on pourrait en discuter ?
Je ne comprends pas bien parce que je croyais que c’était Alice qui devait arriver tôt, pas Oscar…”
Oscar commente qu’il aime arriver tôt, pour reprendre contact, finir un travail à la bibli…
Alice nous explique que cette année, la maîtresse les appelle plus tard, qu’il lui suffit d’arriver avant 7h55, et que partir à 7h45 lui suffit.
Ok… Mais peut-être aurait-il été intéressant de partager cette info avec Oscar, au lieu de le laisser bouillir tous les matins ? Oui…
Bon, alors, quelle solution peut-on trouver ?
“Pas besoin, dit Oscar, 7h45, ça me convient aussi.”
??
En fait, c’est seulement l’attente de partir à 7h35 qui le rendait fou. Maintenant qu’il sait à quoi s’attendre, il peut patienter jusqu’à 7h45.
Ca fait une semaine, et il n’y a plus de dispute le matin !

La discussion a probablement duré moins longtemps que ce que j’ai mis à l’écrire…
Je n’en reviens toujours pas !

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
4 réponses
  1. Maya
    Maya dit :

    C’est fou ce que cela peut être simple parfois. Mais encore faut-il avoir toutes les données en main pour comprendre les tenants et aboutissants. Ca me fait sourire cette histoire d’heure. D’habitue mon mari dépose ma fille en voiture, elle commence à 8h et aime être là quelques minutes à l’avance pour aller à son casier. Moi je pars plus tard avec mon fils et nous allons à l’école à pied pour être là 8h30. Mon mari étant à l’étranger toute la semaine j’ai du amener mes 2 enfants à l’école (en voiture). Nous y étions pour 7h58 tous les jours, non sans s’énerver pour que mon fils se dépêche (bonjour le stress). Mais nous y étions! Ma fille a dit à mon mari qu’on avait été en retard presque tous les jours! J’ai de suite rectifié et elle a déplacé le presque dans sa phrase en “presqu’en retard tous les jours”. Vive la communication! LA prochaine fois j’essayerai de discuter avec eux afin que nous soyons tous les 3 zens. Merci pour le partage.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire