Mon premier “moment particulier”

Le jour où j’ai découvert la notion de ce que j’ai décidé d’appeler le “moment particulier”, je devais justement aller chercher Alice à l’école, ce qui m’arrive très rarement.

Je devais ensuite aller travailler, ce qui la rend toujours un peu triste.

Alors, cette fois, je décide d’appliquer les conseils.

Sur le chemin du retour, je lui dis : “Je vais devoir aller travailler, mais ça n’a aucune importance que j’y aille 10 minutes plus tard, j’aimerais bien passer un moment avec toi d’abord !”

Nous nous sommes donc rendues dans le petit parc au bord de la mer, près de chez nous, et nous sommes simplement assises sur un banc. On a parlé de sa journée, de son implication dans l’équipe de jardinage (dont je n’étais même pas au courant avant…), des copains… C’était super sympa !

Et puis, tout en parlant, elle s’est mise à faire l’équilibriste sur le dossier du banc…

Comme, le même jour, j’avais découvert les différents états du “moi”, que je présenterai ici bientôt…, à la fin du quart d’heure, j’ai dit : “Bon, il faudrait que j’aille bosser maintenant, mais avant…”, et je suis montée sur le dossier du banc, pour voir si je pourrais faire l’équilibriste aussi !
Alice riait et appréciait : “Elle est super, ma maman !”

En la ramenant enfin, je lui ai commenté “Ca m’a fait très plaisir de passer ce moment avec toi !”. Et c’était vrai ! En un quart d’heure, j’avais l’impression de lui avoir apporté tellement…

Le soir, quand je lui ai reparlé de ce moment, elle avait encore un sourire jusqu’aux oreilles !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
6 réponses
  1. MANCEAU
    MANCEAU dit :

    Depuis que Louis est tout petit, (aujourd’hui il a 17 ans!!), nous avons instauré un moment du même type que nous appelons “un moment privilégié”, surtout à partir de la naissance de son frère; mais il n’est pas uniquement attribué à un parent. cela peut être avec un grand-parent, une tante…ce n’est pas forcément programmé, mais on essaie d’en avoir plusieurs par an,et aujourd’hui encore il apprécie!

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Excellent ! Merci de ce témoignage, j’adore le fait que ca puisse être également avec d’autres personnes ! Et le fait qu’il apprécie encore… C’est difficile de consciemment le planifier, j’espère pouvoir comme vous pouvoir le mettre en place avec d’autres. J’essayerai d’en parler cet été !

      Répondre
  2. Tellou
    Tellou dit :

    Oui, il n’est pas facile de lâcher nos activités “de parents” pour passer du temps avec eux. J’ai toujours tendance à dire “oui Marie, je joue avec toi quand j’ai fini de vider le lave-vaisselle, lancé une lessive, et préparé le dîner”….Du coup, il faut vraiment prendre sur soi pour dire ” ok, on joue à ce que tu veux…”

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Exactement Tellou, prendre le temps de la pause dans notre quotidien pour donner du temps dédié, au lieu de penser qu’on a passé du temps avec eux parce qu’on était à côté. Ce n’est franchement pas une démarche facile !

      Répondre
      • Gwen
        Gwen dit :

        Tout à fait ! et le fait de le verbaliser, de le souligner, change aussi beaucoup de choses : chez nous, j’ai remarqué que le bouquin lu pendant un “temps dédié” a plus de valeur que le bouquin lu entre deux tâches…

        Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire