,

Parler pour que les enfants écoutent… chapitre 2 : Susciter la coopération

Cette fois, le chapitre aborde notre façon de nous exprimer pour obtenir la coopération des enfants.
Enfin, donner des ordres ne fonctionne pas toujours bien (ah bon ?), probablement parce que l’enfant ne fait que subir l’ordre.
Est-ce un manque de respect de lui imposer ainsi des actions sur lesquelles on ne lui demande aucune participation à la décision, à la réflexion ? Je ne sais pas s’il faut aller jusque là, mais ce qui est sûr, c’est qu’on obtient une meilleure coopération en adoptant des modes de communication qui laissent l’enfant prendre la décision.

Les suggestions du livre en ce sens :
1.  Décrire ce que l’on voit, ou décrire le problème
“Il y a une serviette mouillée sur le lit.”
2. Donner de l’information
“La serviette mouille ma couverture.”
3. Le dire d’un mot
“La serviette.”
4. Décrire ce que l’on ressent
“Ca ne me plait pas de dormir dans un lit mouillé !”
5. Ecrire un mot
“Merci de me pendre.” (au dessus du porte-serviette)

Ainsi, dans le cas de la description… Chez nous, à la place de “Va mettre ton pyjama”, on entend à présent “Je vois un petit garçon tout nu !” Ca suffit à ce que Léon (3 ans) en tire les conséquences qui s’imposent, et décide seul d’aller mettre son pyjama !

 

Pour retrouver l’article du livre