,

Parents épanouis… chapitre 5 : Lâcher prise : dialogue sur l’autonomie

“Nous aidons mieux en n’aidant pas.”
Là encore, une notion déjà abordée dans Parler pour que les enfants écoutent…, au chapitre 4 sur l’autonomie.

Notre rôle de parents est d’armer nos enfants pour leur vie future.
Nous sommes là pour les former à l’autonomie. C’est seulement en en étant convaincus qu’on peut comprendre que ce n’est pas les aider que de faire pour eux. C’est gentil de faire pour eux, mais ce n’est pas le mieux à long terme.
Le mieux, c’est qu’ils apprennent à se débrouiller, et surtout qu’ils apprennent qu’ils peuvent se débrouiller.
Dans le fond, je pense que tout le monde est d’accord avec ça, nous divergeons seulement sur la limite à placer : quelle autonomie à quel âge ?
Je crois que, sans abandonner les enfants, il faut essayer de leur en donner le plus possible le plus tôt possible.
Ici à Puerto Rico, ce n’est certainement pas la philosophie la plus répandue… Finalement, les français ne sont pas mauvais pour ça.
Pourtant, il reste quelques points à perfectionner, en suivant les axes déjà exposés dans le chapitre 4 de Parler pour que les enfants écoutent…
“Donner de l’autonomie est une manière de donner de l’amour.” Dr Ginott

13- Un nouveau portrait pour un père et une mère

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire