Ma semaine de rentrée des classes

Ca y est, cette première semaine de rentrée est terminée. J’espère qu’elle a été bonne chez chacun d’entre vous. C’est souvent délicat cette semaine-là. Toujours plein d’émotions ! La fin des vacances, le retour à un rythme plus contraignant. La joie de retrouver ses copains, éventuellement, l’anxiété de la découverte des enseignants, parfois un changement d’école… Il n’est pas rare que toutes ces émotions combinées fassent comme des ampoules qui s’allument toutes à la fois, et qui nous éblouissent un peu. Ajoutons à ça le stress des premiers matins qui ne sont pas encore tout à fait rôdés, la reprise pour les parents aussi, et ça peut donner un cocktail sympathique.

A titre d’illustration, je voulais vous raconter notre première semaine.

Lundi

Lundi n’est pas une vraie journée de rentrée chez nous, sauf pour Oscar, qui démarre avec enthousiasme une classe prépa.

Pour Alice, en 4è, c’est seulement la rencontre avec le prof principal et la classe. Elle est contente de retrouver ses copains, et d’y aller doucement.

Avec Léon et Anatole, nous passerons une heure à l’école : rencontre en individuel avec chacune des maîtresses. C’est une vraie chance, cela leur permet à chacun de créer un premier lien avec douceur.

Tous les deux commencent dans une nouvelle école.

Léon, évidemment, puisque nous avions commencé l’école à la maison en janvier ! Il aurait bien aimé rester en école à la maison, alors j’attendais un peu de voir comment se déroulerait l’adaptation. La maîtresse l’a vraiment très bien reçu. Elle l’a écouté, s’est montré intéressée par ce qu’il avait à dire, ça a vraiment été un tres bon premier contact.

Pour Anatole, c’est l’entrée au CP. Je suis ravie : il est dans la classe de l’institutrice chez qui je suis intervenue toute l’année dernière en séances de Discipline Positive. (ce que je vais très probablement continuer à faire cette année d’ailleurs, nous aurons l’occasion d’en reparler…)

Mardi

Cette fois, ça y est, chacun prend son chemin tôt le matin.

De mon côté, j’emmène les garçons par le train : une seule station, ce n’est pas très loin, mais rudement efficace.

Au moment de se séparer devant le portail, je vois mon Anatole faire une petite moue.

Nous avions justement lu la veille au soir une histoire de rentrée, et étions tombés sur un commentaire du type : “Bastien rentre au CP maintenant. Il est grand. Et les grands, ça n’a pas peur !”. Evidemment, nous en avions discuté entre nous, et étions tombés d’accord pour dire que si, les grands aussi, ça avait peur !

Donc, devant le portail, je me penche vers mon Anatole, et lui demande : “Tu as un peu peur ?”

“- Ouiiiii….”. Larmes aux yeux.
“Tu sais, c’est normal d’avoir un peu peur. C’est une nouvelle école, avec des gens que tu ne connais pas, ça fait un peu peur les endroits nouveaux. Après, tu vas entrer dans la cour, et puis tu vas retrouver ta maîtresse, que tu as rencontrée hier, et elle va tous vous faire monter dans la classe, et tu pourras rencontrer les autres enfants. Alors, ça ira mieux. Pour l’instant, c’est un peu difficile.”

Je le prends dans mes bras doucement, et lui demande :
“Tu penses que ça t’aiderait si Léon entrait avec toi en te tenant la main ?
– oui.
– Léon, tu serais d’accord pour prendre Anatole par la main pour entrer dans la cour ?
– bien sûr !”

Et voilà mes deux plus jeunes qui s’éloignent… Mission accomplie.

Pour moi, cette journée est une parenthèse merveilleuse. J’ai une très bonne amie argentine de passage, et nous allons voir Paris ! D’abord une expo à l’atelier des lumières, puis nous allons acheter du thé chez Mariage Frère, déjeuner dans un bistrot, balade en scooter, dessert dans une pâtisserie japonaise…  (La pâtisserie Tomo, que je vous recommande si vous aimez ce style…) J’en profite à fond !

Je me sens privilégiée.

Si je n’avais pas eu cette amie, je me serais directement mise au travail. Là, j’ai pu savoir cette première journée de retrouvailles avec moi-même, et me ressourcer avant de passer à ma propre rentrée. Ca m’a fait du bien.

Mercredi

Aie.. mercredi est un peu plus difficile… On sent que, même s’ils sont contents de leur nouvel environnement, il y a pas mal d’émotions contenues chez mes garçons. Les disputes sont plus fréquentes, les cris se multiplient.

Mon amie part en fin de journée, j’essaye de puiser dans mes envies de maman positive pour ré-orienter les choses.

Avec succès d’abord : nous faisons des jeux de société, tout se passe bien.

En fin de journée cependant, tant que je prépare le dîner, j’entends Léon et Anatole qui jouent avec Alice. C’est un jeu de poursuite et de bataille. Ca fait beaucoup, beaucoup de bruit, et cela me pèse…

Au bout d’un moment, Alice veut arrêter, et n’est pas écoutée. Son ton se durcit : “Anatole, rend-moi mon coussin !”

Je monte alors, avec l’idée de prendre le relai.

Oh, la mauvaise idée ! Je n’avais pas pris le temps d’écouter d’abord ce qu’il se passait en moi, et j’aurais dû !

Dès que je me suis retrouvée en haut, j’ai craqué :

J’ai trouvé Anatole accroché à un coussin qui appartenait à sa sœur, et ne voulant pas le rendre. Il jouait encore, elle non. Je lui ai arraché le coussin en le poussant à moitié, il s’est mis à pleurer, et j’ai crié : « je n’en peux plus de vos hurlements depuis ce matin ! »… Là, j’ai réalisé que je ne calmais pas tellement les choses, et je suis repartie…

Heureusement, plus tard, j’ai pu remonter calmée, me suis excusée, et ai accompagné Anatole seul pour un petit bain, afin de le détendre aussi.. et ça a été efficace.

N’empêche, sentiment un peu amer en cette fin de journée… je ferai mieux demain…

Jeudi

Allez les garçons, le train part à 8h12 ! C’est difficile d’être prêt à partir. Nous ne ratons pas le train, mais il nous faut courir sur le quai pour l’attraper… Les préparatifs du matin sont encore à peaufiner. Nous avons un peu perdu le rythme.

D’autant que Nicolas, mon mari, est en déplacement toute la semaine. Je dois donc m’assurer seule que les choses avancent tout en me préparant.

Tout va bien cependant.

Encore une nouvelle expérience aujourd’hui : Mélissa, une jeune américaine, m’accompagne pour aller chercher les enfants. C’est la première fois qu’elle va les voir, et elle sera ensuite chargée de les récupérer et de les garder tous les jeudis en fin d’après-midi. (Cela permet aux enfants de continuer à parler anglais de temps en temps depuis notre retour de Porto Rico)

Une réussite. Tout se passe bien avec Mélissa, et j’en profite puisque cela me permet de travailler un peu plus longtemps. Chouette. Un point de plus qui s’installe dans notre organisation.

Le soir, comme la veille, je savoure un moment avec mes grands.

En effet, je les vois moins : Alice profite des premiers jours pour trainer un peu avec les copains après l’école, Oscar dîne et travaille sur place, et rentre après 20h.

Alors, une fois que Léon et Anatole sont au lit, nous restons tous les trois un moment, à discuter et à voir Friends !

Vendredi

Yes ! Cette fois, le matin se passe sans stress. Tout est fluide, nous sommes en train de prendre le rythme, je suis super contente.

Jusqu’au moment où… en montant dans le train, Léon me dit : “Maman, on n’a pas les cartables !” Oups…

Tant pis, j’accompagne les enfants à l’école, puis je reviens à la maison, et je retourne à l’école pour poser les cartables.

N’empêche, ça me servira de leçon, je crois que nous n’oublierons plus les cartables !

Ouf. Il est 16h20, je récupère mes garçons, ravis de leur semaine de rentrée. Le vendredi, c’est toujours plus cool : pour moi, c’est déjà le week-end. Ils peuvent jouer dans le jardin, bricoler à la cave, on est tranquille.

Et puis, je les entends chanter les chansons apprises à l’école. Chansons que j’aime beaucoup, déjà.

Léon chante des bulles qui s’envolent, et Anatole clame : “Je veux apprendre ! Je veux apprendre !”

Enfin

Voilà, c’est la fin de cette semaine. J’ai hâte du week-end, et de retrouver mon mari, de voir plus mes grands, bref, que nous nous retrouvions tous ensemble… Brièvement, car dès mardi, je pars à mon tour une semaine, avec mon groupe de travail. Alors, je savoure.

Ah, je ne vous ai pas parlé de la découverte des devoirs… mais je crois que cela pourra faire l’objet d’un article à part entière, parce que c’est un thème qui en vaut la peine.

Et chez vous ? Comment s’est passée la rentrée ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1 réponse
  1. Marie du blog secrets de nutritionniste
    Marie du blog secrets de nutritionniste dit :

    Merci pour ce résumé jour par jour Coralie. Ici c’était la rentrée en grande section pour mon petio et comme les deux premières rentrées avaient été éprouvantes, j’avais prévu une ”slow rentreé” pour moi afin d’être disponible pour accueillir ses émotions, et pleine de bonnes résolutions pour être vraiment connectée à lui quand nous étions ensemble (pas de téléphone, débarras et vaisselle APRES l’avoir emmené à l’école, etc…). Tout s’est bien passé, l’année promet d’être riches en nouvelles expériences. Seul point noir une ATSEM qui gronde fort… et le trop plein d’émotions s’est donc déversé mardi de la 2ème semaine lors de l’endormissement… et ce matin pas envie d’aller à l’école. J’ai pris tout de suite le truc en route et ai entamé une discussion avec le maître. Mais tout cela, ça fait encore beaucoup d’émotions pour la 2ème semaine !!! Alors mon boulot pro au minimum. Ma priorité : être dispo pour que mon enfant se sente bien au quotidien !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.