Les choix, les choix, les choix

Quand est-ce que j’ai entendu parler de choix pour la première fois dans un contexte d’éducation, je ne me souviens plus… Il y a sûrement des années. Des années que j’ai découvert que donner une option à un enfant peut permettre de se sortir des blocages de façon quasiment magique. On peut en user et en abuser !

Il ne veut pas mettre ses chaussures ?
“Tu veux celles-ci ou celles-la ?
Tu veux les mettre seul, ou tu veux que je t’aide ?
Tu veux mettre d’abord la droite ou la gauche ?”

Pourquoi est-ce un outil si puissant ?
Parce que ça met l’enfant en position de décideur. Il n’est plus simplement en train de nous obéir, il peut prendre sa décision. Et c’est fondamental.

Ce choix correspond donc à une des méthodes listées pour communiquer sans imposer dans Poser des limites à son enfant,  ce qui est logique, car il répond au besoin qu’a l’enfant d’exercer son pouvoir personnel, comme on l’a vu dans les nécessités de base des enfants.

 

Récemment, j’ai découvert qu’on pouvait porter ce concept de choix un cran plus loin, en l’ouvrant sur des possibilités en dehors de ce qu’on demande réellement :
“Tu veux prendre le bain tout de suite, ou tu veux d’abord finir ton dessin ?”

Rien qu’avec ça, il n’y a plus besoin (le plus souvent) de se battre pour aller au bain.. Parce que l’enfant a lui même pris la décision d’y aller après son dessin !!

Une maman de mon atelier avait régulièrement ce problème avec sa fille de 8 ans. Il fallait quotidiennement “se battre” pour qu’elle aille se laver. Après un atelier, elle décide de changer d’approche. Elle propose le choix ci-dessus à sa fille, qui choisit de finir d’abord ce qu’elle fait, et précise avoir besoin de 10 minutes. Alors, la maman se met d’accord avec la fille : “Je te mets la minuterie sur 10 minutes, quand elle sonnera, ce sera l’heure d’aller ce laver.”, et elle s’en va.
Quand elle revient dans le salon, un quart d’heure plus tard, sa fille est déjà partie, elle est sous la douche !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
4 réponses
  1. Charlene
    Charlene dit :

    Bonjour. Tout à fait d accord sur ce point. Sur bien des points je ne suis pas embêtée l heure d aller au dodo, le repas, la douche… Merci pour ces conseils

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire