Le pouvoir de l’imaginaire

Concéder dans l’imaginaire… C’est une des méthodes proposées par Faber et Mazlish dans Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent, dans le chapitre sur la validation des sentiments.

Pour ceux pour lesquels la validation des sentiments est encore un nouveau concept, je vous suggère de lire d’abord l’article qui parle de pourquoi nous nions les sentiments des enfants.

Ainsi cette technique de concéder dans l’imaginaire permet à l’enfant de se sentir écouté, et je l’ai déjà appliqué de nombreuses fois, particulièrement avec les petits.

Lors de mon 1er atelier mexicain, je racontais en particulier une de mes premières anecdotes vécues aux mamans, au cours de laquelle j’avais imaginé, pour répondre à un enfant assoiffé, que nous avions un robinet d’eau dans la voiture, suivant un exemple directement issu du livre…

L’après-midi même, je suis dans la voiture de mon amie, avec 2 enfants à l’arrière, et son fils (8 ans) demande à boire. Nous n’avons rien, alors il geint… Je vois mon amie qui se retient de lui dire “Je t’avais bien dit d’apporter une bouteille d’eau !!” puisqu’elle avait suivi le premier jour d’atelier le matin même !! Mais je sors alors l’anecdote de ma manche (pensant que ça ne marcherait peut-être pas avec son fils de 8 ans), et mime le robinet, puis lui tend un verre imaginaire… qu’il s’empresse de prendre et boire, à la grande stupéfaction de mon amie ! (Et de la mienne, parce que je le croyais un peu grand pour ce truc !) Nous ne parlons plus d’eau pendant au moins 10 minutes…

Quelle meilleure démonstration aurais-je pu lui donner ?? Je suis persuadée qu’elle retiendra cette technique !

Chez nous, en tout cas, cette méthode continue de faire ses preuves, et nous l’utilisons très régulièrement avec Anatole (3 ans).

Alice d’ailleurs l’a bien observé, et s’en sert également, sortant un pansement imaginaire de sa poche quand il le réclame, “peignant” son pyjama dans les couleurs voulues… C’est incroyable comme il est content qu’on l’écoute de cette façon, et comme son désir semble alors magiquement comblé !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
9 réponses
  1. Gwen
    Gwen dit :

    Eh mais c’est hyyyper bon ça !
    Faire semblant, mimer la réalisation du désir !! C’est une variante que je n’ai jamais tentée !
    ça ne va plus tarder 😉

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Gwen, c’est magique !! Tu ne peux pas savoir comme ça marche chez nous !! Je n’écris d’ailleurs pas tous les exemples, ils sont trop fréquents…

      Répondre
      • Gwen
        Gwen dit :

        Je dois être nulle en théâtre : les deux tentatives faites depuis que je t’ai lue ont misérablement échoué.
        Et voilà un espoir de reconversion pro qui s’envole 😀

        Répondre
          • Gwen
            Gwen dit :

            Pour le moment, 3 tentatives dans 3 contextes différents = 3 bides…
            Ça le rend furieux, au contraire.
            Je me demande si il ne ressent pas ceci comme une non-prise au sérieux de sa demande, ou comme une incompréhension totale de ce qu’il veut.
            Comme quoi, heureusement qu’on a des tas d’outils à disposition, parce que tous ne portent pas le même fruit avec tous!

  2. Et suspendre le temps
    Et suspendre le temps dit :

    Je decouvre ton blog a l’instant, suite a l’article de Gwen 🙂 Je le mets directement dans mon Feedly 🙂

    J’essaierai cette astuce que je decouvre egalement (vu que mon F&M dort encore sur l’etagere en attendant queje termine Jane Nelsen…).

    Le lien vers ” l’article qui parle de pourquoi nous nions les sentiments des enfants.” ne fonctionne pas :(( Serait-il possible de modifier cela? Merciiiii

    Répondre
    • Coralie
      Coralie dit :

      Bonjour, et merci de ton commentaire !
      Bienvenue depuis le blog de Gwen, que j’adore aussi, et ravie que celui-ci te plaise aussi.
      Tu me diras si ça marche chez toi ?

      J’ai changé le lien, tu as raison, il était mal saisi. Ca y est, tu peux y aller.
      (note : pour une prochaine fois, quand tu recherches un article, tu peux aussi utiliser le champ de recherche loupe)

      Répondre
  3. Stéphanie
    Stéphanie dit :

    Superbe technique! Je l’ai découverte par hasard, un jour de randonnée avec mon fils de 5 ans. Maman avait oublié la gourde… Cata! Sur le chemin du retour, quand il m’a dit: J’aiiiii soiiiiif! Je lui ai répondu que oui, je comprenais, on a marché longtemps (il est hyper susceptible, alors pas question de lui laisser supposer que je ne l’ai pas écouté)! Puis, éclair de génie! Il ventait, alors je me suis exclamée: Ouvre grand la bouche, on va boire un grand coup de vent!!! Puis, magie! On a tout gobé, en riant, jusqu’à la maison. Yes!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire