La culpabilité ou “je ne suis pas parfait”

En surfant un peu sur le web, je tombe sur un article intitulé :
“L’Education «positive» n’est pas aussi positive qu’on croit”. (Article qui a eu plus de succès que mérité, du fait de son titre… mais enfin : lien ici)

Encore dans l’enthousiasme de la découverte que j’avais faite que le chemin que je suis en matière d’éducation avait un nom, parentalité positive, ou éducation positive, je décide de lire cette critique, car on s’enrichit toujours des opinions différentes.
… A première lecture, je trouve cette critique ridicule !
L’article est super bien fait en terme de présentation des références de la parentalité positive, mais la critique elle-même réside dans le fait que les parents qui en apprennent les principes développent une culpabilité de mal faire. L’auteure commente, je cite : “Si on n’est pas 100% parent positif, on est juste 100% nul.”

Donc, si je comprends bien, il ne faudrait pas se lancer sur cette voie, parce que découvrir qu’on aurait pu mieux gérer la situation avec notre enfant met en valeur le fait qu’on l’a mal fait, et on se sent coupable, alors il vaut mieux ne rien savoir, comme ça on ne se sent pas mal de mal faire…

Bon…
Quelques jours plus tard, j’en parle avec une amie française, lui expliquant ma lecture, et pourquoi je trouve cette critique ridicule, et voilà qu’elle me répond :
“Oui mais en même temps, je comprends l’idée, parce que, sur facebook, y’a une fille qui propose régulièrement la minute de parentalité positive, et a chaque fois, j’ai envie de lui mettre des baffes !”
Allons bon… J’essaye de mieux comprendre…
“Ben oui, ce qu’elle explique est très bien dans la théorie, mais dans la vraie vie, on se retrouve toujours à réagir différemment, et ça ne marche pas, alors c’est énervant !”
J’expose mon point de vue :
“Bien sûr qu’on n’arrive pas toujours à réagir de la manière idéale, mais ça ne veut pas dire que les principes sont à jeter !
Moi je me dis que si, en lisant ces livres de parentalité positive, j’arrive a changer ma réaction une fois sur 5, ce sera déjà une fois sur 5 de gagné ! Et puis, en me rendant compte de ce que j’aurais pu mieux faire les 4 autres fois, je serai préparée pour quand la même situation surgira, et je passerai peut-être à 2 fois sur 5 ! On est de toute façon sur le bon chemin, c’est ça qui compte !
– mais ça, répond ma copine, c’est parce que tu as déjà fait la démarche d’acceptation de ne pas être un parent parfait.”
Voilà, tout est dit : pour embrasser les principes d’éducation positive, il faut savoir accepter le fait qu’on n’est pas parfait. C’est clair comme de l’eau de roche. Sinon, on le vit mal, on est encore plus stressé, et le résultat aura bien du mal à se faire sentir !!
C’était évident pour moi (peut-être parce que souvent répété par les spécialistes de l’éducation positive), mais ça ne l’est visiblement pas pour tout le monde. C’est donc un paramètre à prendre en compte quand on partage ces idées-là avec quelqu’un…

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
3 réponses
    • Et suspendre le temps
      Et suspendre le temps dit :

      Exactement la meme reaction ici!!!! JE decouvre ce billet a l’instant (oui, je compte bien remonter tout ton blog Coralie :DD) et tout pareil!!

      1) j’etais aussi tombee sur cet article et je me suis dit que c’etait n’importe quoi car justement la parentalite positive prone la bienveillance envers soi-meme autant qu’envers son entourage. Et de ce fait, encourage a se pardonner quand on n’y arrive pas.

      2) c’est EXACTEMENT ma vision des choses : je lis enormement, pcq je me dis que si je suis preparee a certaines situations, j’ai une chance de ne pas reagir epidermiquement mais au contraire d’avoir qqch dans ma tete qui me fait avoir la bonne reaction. Alors que si je n’avais jamais rien lu, c’est sur que j’aurai plus de chances de mal reagir, meme si evidemment etre prepare ne signifie pas avoir TOUJOURS la bonne reaction.

      Bref, tout comme Gwen, je vois qu’on a le meme vision des choses 🙂

      Répondre
      • Coralie
        Coralie dit :

        J’en suis ravie ! Et oui, remonte mon blog, tu pourras en même temps me servir de correctrice et me dire ce que je devrais compléter !

        Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire