,

Comment encadrer le “moment particulier” ?

Il n’y a pas très longtemps, je vous ai parlé du bénéfice du “moment particulier” pour remplir le besoin d’attention des enfants. Un moment en tête à tête avec un parent, pendant lequel ils n’ont pas à lutter ni avec notre téléphone ni avec un frère ou une soeur pour avoir notre attention pleine et entière.

Seulement voilà, quand on commence à le mettre en place, il y certains aspects pratiques qui ne sont pas toujours facile à gérer.

Je vais en aborder deux aujourd’hui :

1- Comment terminer le moment particulier quand l’enfant voudrait qu’il continue ?

Il y aura forcément une période de mise en place pendant laquelle l’enfant, heureux d’avoir le parent pour lui seul, ne voudra pas voir ce moment toucher à sa fin !

Que ça ne vous fasse pas renoncer, au contraire : si l’enfant en veut plus, c’est bien le signe qu’il n’en a pas assez !!  Il faut donc accepter qu’il y ait une certaine période d’apprentissage, et c’est bien normal.

Que pouvons-nous faire pour aider cet apprentissage ?

  • D’abord, on choisit si possible une activité courte : un petit puzzle, une histoire, une petite activité manuelle… La transition sera plus facile à accepter si l’activité est terminée !
  • Dans le cas où l’activité serait trop longue, on peut décider d’un endroit physique (un petit tapis comme dans les classes Montessori est parfait, par exemple) sur lequel l’activité reste, et auquel on ne touche pas avant le moment particulier suivant.
  • On peut choisir de mettre une minuterie. Dans ce cas, surtout pour les plus petits, choisir une minuterie qui permet de voir physiquement le temps qui s’écoule et se rendre compte de la partie qui reste (comme un cercle avec une couleur qui décroit), et pas une minuterie à chiffres… Sinon la fin arrive sans que l’enfant s’y soit attendu ! Il existe des applications pour de telles minuteries.
  • Quand le moment arrive, recevoir l’émotion avec empathie !! (Rien de neuf ici, n’est-ce pas ?)
    “C’est difficile de finir ce moment particulier !”, évoquer le futur : “J’ai hâte d’avoir notre prochain moment particulier !”
  • et le mieux : lui rappeler quand sera ce prochain moment particulier ! (de l’intérêt de l’avoir planifié, ce qui n’est pas du tout le cas chez nous pour l’instant…)
  • Si l’on constate que cela reste difficile, il peut être bon de prévoir une autre activité intéressante pour suivre, que l’enfant pourra faire à côté de nous, par exemple dans la cuisine pendant que nous préparons le repas. (Oh, le beau cliché de la maman aux fourneaux… Il reste cependant pas mal vrai, qu’on le veuille ou non !)

Dans tous les cas, rester ferme sur la fin du moment.
Ne pas renforcer le “Encore 5 minutes, mamaaan…” en concédant à contre-coeur…

Au fur et à mesure, les transitions seront plus faciles si on arrive à être constant dans l’organisation de ce moment.

 

2- Comment faire en sorte que ce moment ne soit pas interrompu par un autre membre de la fratrie ?

Encore une fois, il y aura une période de mise en place pendant laquelle il y a fort à parier que le frère pointera le bout de son nez ! Que peut-on faire pour aider à l’apprentissage du respect du “moment particulier” de l’autre ?

  • On peut en amont travailler sur une liste d’activités à faire pendant que le parent est avec l’autre.
  • On peut aussi mettre en place une minuterie visuelle pour celui qui est à l’extérieur, pour qu’il puisse également appréhender le temps passé et restant.
  • Surtout : le frère (ou soeur) intervient en général parce qu’il veut parler au parent : donnons-lui un papier avant, en lui expliquant que s’il a quelque chose à nous dire, il peut l’écrire (ou le dessiner)  pour ne pas l’oublier. Quand le “moment particulier” de son frère sera terminé, on le regardera avec plaisir.
  • Ne pas hésiter à faire ces moments avec des tout petits (avec lesquels on a déjà des moments comme ça, la question est simplement de les nommer !), ça aidera le grand à apprendre et respecter le fait que chacun y a droit.

 

Voilà, si vous parvenez à mettre ça en place, dites-le moi, ça m’intéresse !!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire